Exposition FRAC PACA à la Cité du design
© S. Binoux
Exposition FRAC PACA à la Cité du design
© S. Binoux

L'école et la Cité
du design

Outre l'accès privilégié aux diverses manifestations (colloques, expositions, conférences) organisées par la Cité du design, les bénéfices que l'ESADSE peut tirer de l'étroite relation des deux structures tiennent d'une part à la mutualisation de certaines ressources et d'autre part à l'accès à différents réseaux de partenaires privés et à une dynamique de développement économique et territorial. En retour, l'ESADSE apporte à la Cité du Design la capacité de réflexion et d'innovation propre aux nouvelles générations et aux artistes, ainsi que la stimulation que l'art a, historiquement, toujours représentée pour le design.


Mutualisation des ressources


Des espaces


Le bâtiment dit La Platine, de 193 m de long sur 31 m de large, qui comprend trois salles de séminaires, un auditorium, deux salles d'exposition de 1300 et 800 m2, un restaurant, une médiathèque et une matériauthèque, est un outil commun à la Cité du design et l'ESADSE, qui favorise les rencontres entre étudiants, chercheurs et professionnels.

On y trouve notamment :

  • Le Bureau des designers. Structure partagée avec les designers professionnels, c'est une sorte de hub physique qui permet l'échange d'informations, la formation continue, l'accès aux activités des designers. Cet outil inédit à proximité de l'ESADSE favorise la rencontre avec les professionnels, le partage d'expériences et d'informations professionnalisantes, l'insertion dans les réseaux existants et l'accès à l'emploi. Il est aussi à terme destiné à devenir le lieu de rencontre et de visibilité d'un réseau des anciens de l'ESADSE.

  • La matériauthèque. La connaissance des matériaux et de leurs potentiels d'innovation dans la création est un enjeu majeur pour les designers comme pour les artistes. Orientée sur les matériaux de pointe, l'éco-conception et les savoir-faire rhône-alpins, la matériauthèque permet aux étudiants et enseignants de l'ESADSE d'appuyer projets et enseignements sur un savoir pointu et des relations étroites avec le tissu de l'industrie et de la recherche.

  • Les deux salles d'expositions impliquent les étudiants à plusieurs niveaux : participation au montage, à la programmation, confrontation à la question de la monstration sous forme d'accrochages publics.

Des services

  • Le service international. Depuis 2006, l'ESADSE et la Cité du design travaillent de concert sur le déploiement de leurs activités à l'international grâce à la constitution d'un service commun permettant d'optimiser leurs actions, de générer des actions de grande envergure, de croiser programmes pédagogiques, recherches et professionnels.

  • Le service communication et accueil des publics. Tout en gardant chacune sa spécificité, l'ESADSE et la Cité du design développent ensemble une stratégie de communication renforçant leur attractivité mutuelle.
Vue générale du site, au premier plan la Platine.Vue générale du site, au premier plan la Platine.
L'auditorium de la Platine © LIN Finn Geipel + Giulia Andi, photographe: Jan-Oli © LIN Finn Geipel + Giulia Andi, photographe: Jan-Oliver Ku
Biennale 2010 © Pierre GrassetBiennale 2010 © Pierre Grasset

Relations à l'entreprise et développement économique et territorial


La Cité du design dispose d'un réseau d'entreprises partenaires privilégiées à travers le Club des partenaires fondateurs: EDF, La Poste, Cellux, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saint-Etienne/Montbrison, Orange et Weiss. Parmi les formes que prennent ces partenariats, il en est plusieurs qui associent l'ESADSE, qui trouve ainsi là l'occasion de développer son réseau d'entreprises partenaires :

  • programmes de recherche communs
  • workshops
  • concours ou commandes
  • stages

Dans le cadre de ses missions de développement économique et d'accompagnement des entreprises vers l'innovation et la création, la Cité du design met par ailleurs en place des actions de rencontre et d'échanges avec les entreprises destinées à favoriser le développement de la commande design et à développer la recherche par le design au coeur des entreprises.
Ces actions permettent à l'ESADSE d'enrichir son offre de programmes accompagnés par des designers professionnels et appliqués à une réalité économique. Elles favorisent la rencontre avec des experts de tous les champs de l'entreprise, la mise en situation professionnelle, sous forme de stages ou de workshops, et la transmission de connaissances.

La Cité du design est en outre un outil de développement territorial qui agit sur l'attractivité du territoire et la politique de développement de l'espace public par le design.

Elle développe notamment, avec la Région Rhône-Alpes, la Ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole, le Grand Projet Rhône-Alpes Design dans la Cité. Dans ce dispositif, de nombreuses actions d'amélioration et revalorisation du territoire sont mises en oeuvre et doivent caractériser Saint-Etienne et sa métropole comme ville laboratoire de nouveaux modes de vie concrétisés par le design.
L'ESADSE en tire les bénéfices suivants, tant en termes de formation que d'insertion professionnelle :

  • spécificité de l'approche territoriale encore peu développée ailleurs dans les champs du design et de l'art
  • relation directe avec les thématiques de l'urbanisme et de l'architecture
  • développement d'un champ de commande pour designers et artistes vers les acteurs publics
  • meilleure connaissance des modalités de réponse à la commande publique
  • développement de l'économie créative sur le territoire permettant aux jeunes professionnels de se développer sur place.

La recherche comme trait d'union entre l'École supérieure d'art et design et la Cité du design


Si l'ESADSE et la Cité du design ne répondent pas aux mêmes objectifs et ne développent pas des activités de même nature, elles se trouvent réunies par l'activité de recherche à travers laquelle elles exercent leurs complémentarités. Ensemble, elles font le pari qu'il est possible de reprendre aujourd'hui, dans les conditions historiques qui sont les nôtres, ce qui était le programme de l'école d'Ulm et de l'époque fonctionnaliste : soit structurer une recherche en design, expérimenter un type de recherche pour que ce champ devienne une discipline à part entière. Pas plus qu'on ne conçoit de recherche sans production théorique de savoir, on ne conçoit ici de recherche en design sans conception par des images, des scénarios, des objets, des services ou toute production adéquate issue des résultats de l'analyse.


Le pôle recherche

La Cité du design développe une recherche qui se situe à la confluence de la création, des sciences, de la technique et de la conception. Cette recherche prend appui sur les besoins et les usages des individus ou des groupes et accompagne les nouvelles pratiques. Les programmes (énergie, développement durable, usages et technologie, habitat, design de services, design médical, lumière, flux, etc.) associent concept et conception et impliquent des entreprises, des ministères et des
collectivités.
La plupart des programmes de recherche sont engagés avec des entreprises faisant partie des partenaires fondateurs - à titre d'exemple Orange (Multimodalité), EDF (Modules énergétiques urbains), Cellux (Matières de lumière), La Poste (Le bureau de poste en zone sensible, Les services du futur). L'ESADSE est régulièrement associée à ces programmes, notamment sous la forme de workshops interdisciplinaires, auxquels elle prend part aux côtés d'autres établissements d'enseignement supérieur réunis au sein du Consortium design enseignement supérieur.


Le Consortium design enseignement supérieur

S'appuyant sur le réseau des partenaires académiques de l'ESADSE, la Cité du design a créé le Consortium Design Enseignement Supérieur Rhône-Alpes. Outre l'ESADSE, il réunit les établissements d'enseignement supérieur du territoire développant des programmes d'enseignement ou de recherche par ou sur le design :

  • l'École nationale supérieure d'architecture
  • l'École nationale supérieure des Mines
  • l'École nationale d'ingénieurs
  • l'École supérieure de commerce
  • l'Université Jean Monnet
  • le Conservatoire national des arts et métiers

Les objectifs sont de :

  • développer des cursus complémentaires favorisant l'émergence de profils spécialisés ou particuliers
  • développer des actions communes de recherche

L'ESADSE et la Cité du design animent ce réseau. Elles partagent une capacité étendue d'actions pluridisciplinaires avec les autres champs de l'enseignement supérieur et le monde professionnel économique et culturel.
Les programmes sont issus de la demande des entreprises et des collectivités de Rhône-Alpes.