Recherche

Le discours critique en art et en design

Le programme

Affiche Le discours critique en art et en design

Neuf journées organisées par l'unité de recherche Design et Création de l'Esadse, en écho à l'exposition Après l'école - Biennale artpress des jeunes artistes - Saint-Étienne 2020 et de la Biennale du design 2021.

Catégorie(s) : Recherche
Publié le : 15 Sep 2020

Un programme soutenu par le ministère de la Culture, en partenariat scientifique avec les Archives de la critique d'art et artpress.

Le programme

Vendredi 2 octobre 2020 - 10h-13h, table ronde La critique: quelle diffusion aujourd'hui ?

Samedi 31 octobre 2020 - 10h30 -16h :
 - table ronde La critique d'art aujourd'hui
 - table ronde Quand les formes deviennent attitude (When forms become attitude)
 - performance de Anaïs Marion, 7,62, 20'

Vendredi 20 Novembre 2020 14h—16h, Quelle institution pour la critique ?
Mercredi 2 Décembre 14h—17h, Théorie de la critique
Jeudi 28 Janvier 2021 14h—17h, Pratiques d'écriture
Mercredi 24 Février 2021 14h—17h, Numérique en art et design : quelle critique pour la décennie 2020 ?
Mardi 16 Mars 2021 14h—17h, Œuvre comme critique et critique comme oeuvre
Avril 2021 9h—17h, Enjeux contemporains de la critique en design

Présentation

La critique fait aujourd'hui l'objet de nombreuses études, colloques et publications qui prennent pour objet ce discours particulier et qui participent d'un renouvellement de l'histoire de l'art. On s'intéresse également à ces espaces traditionnels de diffusion que sont les revues. En France, les Archives de la critique d'art sont un acteur important du développement de ce champ de recherche. On pourrait faire deux hypothèses pour expliquer cet intérêt en regard de la situation contemporaine de la critique. Tout d'abord, il serait inversement proportionnel à son affaiblissement. Ne serions-nous pas passés du geste critique à celui de la communication qui rend cette écriture totalement accessoire ?

Remise en cause peut-être plus profonde, les grands schémas critiques du XXe siècle — qu'il s'agisse du modernisme ou du postmodernisme — se sont effondrés, révélant une multiplicité d'approches singulières et néanmoins relatives. Mais on pourrait également penser que la mise au jour de cet éclatement de la critique participe de l'intérêt pour cette activité. La diversité des discours, des formes et des postures axiologiques, qui n'est finalement pas nouvelle, se prête à de nombreuses analyses tant sur les relations aux oeuvres qu'elles supposent que sur son inscription sociale et politique. Sans oblitérer un questionnement sur sa place aujourd'hui, notamment dans un contexte où s'inscrivent de nouvelles attitudes liées au numérique, c'est ce champ radicalement ouvert de la critique contemporaine et cette dimension polymorphe que nous souhaitons aborder durant ce colloque, tant en art qu'en design. La critique d'art et celle de design ont leurs particularités, leurs lieux de diffusion, une histoire, des champs de références, une économie qui peuvent être différents mais elles se croisent néanmoins autour de grands questionnements. Leurs singularités comme les endroits de convergences viendront nourrir la réflexion du colloque.

La critique dans tous les cas se place au croisement de différents champs de connaissance et n'appartient à aucun. Si elle est une discipline, un domaine spécifique d'activité reconnu y compris sur le plan professionnel avec des instances comme celle de l'AICA [Association internationale des critiques d'art], le statut de son discours reste ambigu. On pourrait d'ailleurs soutenir qu'elle appartient pleinement au domaine de la pratique. C'est cette pratique de la critique contemporaine que l'unité de recherche Design et Création souhaite analyser durant ce colloque en abordant ses diverses orientations et ses enjeux actuels.

Les journées seront suivies d'une publication des différentes contributions.

Comité scientifique

Vincent Ciciliato, artiste et Maître de conférences (spécialité : Arts numériques) à l'Université Jean Monnet (Saint-Étienne), membre du laboratoire CIEREC

Rodolphe Dogniaux, designer, professeur à l'Esadse

Simone Fehlinger, designer-chercheure au pôle Recherche de la Cité du Design, responsable du Deep Design Lab

David-Olivier Lartigaud, professeur à l'Esadse, co-responsable du Random(lab). Responsable de l'Unité de Recherche Numérique en Art et Design de l'Esade Saint-Étienne/ENSBA Lyon. Docteur en arts (Esthétique), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Richard Leydier, rédacteur en chef d'artpress

Romain Mathieu, docteur en histoire de l'art, professeur à l'Esadse, co-responsable de l'équipe LEM

Kader Mokaddem, professeur de Philosophie et Esthétique, co-responsable de l'équipe IRD

Sylvie Mokhtari, docteur en histoire de l'art, responsable éditoriale Université Rennes 2, membre de l'AICA, rédactrice en chef de la revue Critique d'art
La sécurité des intervenant·e·s et des publics reste la priorité. Les différentes journées sont adaptées afin d'être compatibles avec les gestes barrières : espacement entre chaque siège d'un mètre minimum, éclatement de l'évènement dans différentes salles, nombre de personnes par journée limité, tenue des journées en visioconférence , etc.