Projet de diplôme

Théo Zerbib

dnsep art | 2015-2016

Sans titre

on projet diplôme regroupe les peintures faites entre septembre 2015 etjuin 2016. L'ensemble est composé de trois parties ; La première regroupe des peintures sur photos prises par les étudiants de l'ESADSE dans le cadre des ateliers «mini brut»,la version peinte s'intitule «maxi brut». Sainte-Etienne, qui est le sujet principale de ces photos se retrouve donc barbouillé de mille et une façon. La deuxième est un hommage à Gilles Aillaud (grand peintre du 20ème siècle), je pars de ses peintures pour en faire de nouvelles, les miennes. Pour ce faire, j'ai récupéré toutes sortes de supports usés,de matériaux bon à jeter pour peindre dessus. C'est une sorte de peinture/recyclage, qui attribue une seconde vie aux «déchets» et si je puis dire, une seconde vie à ce peintre.La troisième est un ensemble de natures mortes, (trognon, pop corn, croûtes de pizza, patates, tomates écrasées etc) mais misent en scène, (le trognon s'élève,e pop corn explose, les croûtes sont crucifiées et les patates tombent...).La nature morte devient donc la nature vivante, voir, la nature exubérante (élévation, explosion, accident). De la même façon que je «recycle» pour l'hommage à Gilles Aillaud ici j'exploite au maximum les déchets les supports les rebus. (travail en cours) Ces trois parties s'envisagent ensemble pour l'instant mais finiront peut être par ce séparer en fonction de leurs croissance respectives. L'acte de récupération a déterminé mon travail de peinture cette année. Tout ces matériaux sur le point de «mourrir» sont des impulsions à peindre, à faire une oeuvre. Tout les déchets sont des oeuvres potentielles.
Projet de Théo Zerbib
Projet de Théo Zerbib
Projet de Théo Zerbib
Projet de Théo Zerbib
Projet de Théo Zerbib